Vendre au meilleur prix un meuble, un objet ancien, un tableau ou l’entier mobilier d’une succession. Qui Choisir? l’antiquaire ou la vente aux enchères.

4 août 2017
Vendre des antiquités : les enchères, eBay, le dépôt-vente, l’antiquaire – et les précautions à prendre
12 juillet 2017

Vendre au meilleur prix? l’antiquaire est un bon choix.

Après avoir passé 40 années à vivre d’un métier qui consiste chaque jour à acheter et vendre des antiquités, à assister aux ventes aux enchères en France et à l’étranger, à chiner et à exposer dans des foires d’antiquaires et des salons, à lire abondamment les ouvrages consacrés à l’art, à visiter les musées, à échanger avec les experts de différentes spécialités ; je certifie pouvoir presque tout acheter sans me tromper : meubles, objets d’art et tableaux, de toutes époques et de tous pays, aux meilleurs prix.

J’ai bien dit presque tout, et quelques fois nous pouvons aussi avoir un doute.

Dans ce cas nous avons recours à des sites de cotation du marché de l’art sur internet tels ceux de la gazette de Drouot ou bien de Art Price.

Moyennant un abonnement, il est possible de retrouver la photographie d’une œuvre accompagnée de son prix. On y trouve tout ce qui peut se vendre aux enchères du simple objet ancien à dix euros à un dessin de Léonard de Vinci, un vêtement Art Déco ayant appartenu à une grande actrice de l’époque, des voitures de collection, des monnaies anciennes, des tableaux, dessins, sculptures, photos d’artistes et tout ce que l’on peut imaginer d’autre. Cela bien sûr au grand désarroi des acheteurs professionnels et privés qui ne supportent plus de voir la photo de ce qu’ils ont acheté et le prix s’afficher sur ces sites de cotation.

Collaboration professionnelle

En attendant il faut avouer que cette aide nous est précieuse, elle nous permet d’être journellement au fait des prix qui se pratiquent principalement en France mais aussi dans le monde. Informés de la sorte nous pouvons garantir les meilleurs propositions d’achat.

Nous avons aussi souvent recours pour les pièces plus rares et plus chères à l’appréciation rapide, voir immédiate d’amis, marchands ou experts, spécialisés, avec qui nous n’hésitons pas à partager le montant de l’achat ; car ces experts commercent avec les meilleurs clients de leur spécialité respective, ceux-ci sont collectionneurs, marchands ou conservateurs de musées, et sont prêts à surpayer une œuvre si celle-ci est rare, belle et surtout si elle n’a pas été vue.

Là aussi nous garantissons les meilleurs offres d’achat.

Que penser de ces records réalisés dans les salles de vente?

Il y a effectivement des records de prix qui sont atteints dans les ventes publiques, mais si vous étudiez bien la vente, la plupart des autres pièces se vendront à des prix bas et beaucoup d’autres ne se vendront pas. Les envolées de prix se font uniquement sur des pièces rarissimes, dans ce cas le fait que la pièce soit vue et que tout le monde en connaisse le prix de vente contribuera, c’est le but recherché, à ce que l’acquéreur se fasse un bon coup de pub.

Et c’est sur ces enchères records que les maisons de vente se font leur propre publicité. Elles bénéficient de ces records pour prélever 45% de frais sur les 95 % des lots restants, alors qu’un antiquaire les achèterait ou trouverait preneur à un prix égal sinon supérieur mais sans les frais, ni les délais, et sans risque d’invendus.

Comments are closed.